RETOURRETOUR

L’intelligence artificielle va-t-elle détruire les métiers du web ?

#Opinion

Ecrit par Henrique

20 Avr 2022

L'Intelligence Artificielle est un sujet délicat. Il relève encore beaucoup de l’inconnu, autour duquel peur et enthousiasme se mêlent.

L’intelligence artificielle va-t-elle détruire les métiers du web ?

Est-ce que notre travail sera remplacé par des machines ? Cette question est omniprésente dans notre société et va donc bien au-delà du monde du web. Mais dans cet article, limitons-nous à ce qui nous concerne ici : est-ce que nous aussi, développeurs du web, serons pris d’assaut par l’avancée de l’IA ?

En effet, cela fait un certain temps que le fameux “No Code” prend de la place dans notre industrie. Pour le web, c’est le cas de nombreuses plateformes en ligne qui nous permettent de créer des sites web sans une ligne de code, celui-ci étant généré sous le capot. De plus, l’IA leur permet de générer des sites sur mesure en fonction des envies des clients, qui n’ont même plus à devoir les personnaliser dans le détail.

L’approche est facile à prendre en main et est de plus en plus utilisée ces dernières années par des non-développeurs. Mais ce n’est pas toujours sans problèmes et le résultat est encore très loin d’être optimal (comme vous pouvez le lire dans notre article dédié à cette question). Mais avec l’avancée de la technologie, que nous réserve le futur ?

Le remplacement du travail humain par la machine n’est pas nouveau. Pas besoin de remonter loin dans le temps : au XIX siècle, lors de la révolution industrielle, une myriade de machines a commencé à peupler les fabriques, mettant des milliers de personnes au chômage. Ce fût particulièrement le cas pour l’industrie du textile. À l’époque, des centaines de travailleurs se sont révoltés, ont protesté contre l’avancée de la technologie dans leur milieu de travail et sont allés jusqu’à casser les machines de leurs patrons. Tout comme aujourd’hui, chacun essayait de défendre son gagne-pain, sans penser à ce que cela représentait pour la société. Aujourd’hui, qui serait prêt à cracher sur les avancées technologiques qui ont construit le monde moderne ?

En règle générale, les avancées technologiques sont, dans la plupart des cas, un grand vecteur de croissance et il serait égoïste de penser qu’on devrait les réfréner juste pour défendre notre status quo personnel. De plus, “nouvelles technologies” rime également souvent avec “nouveaux jobs”, qu’on n’arrive pas encore à imaginer mais auxquels on peut s’adapter quand ils arriveront.

Cependant, je vais être honnête avec vous : en tant que développeur web moi même, ce sujet me préoccupe. Tout comme il préoccupait les travailleurs de l’industrie textile. Et je n’ai pas de réponse magique ni de boule de cristal pour donner un verdict aujourd'hui. Néanmoins, une mise en perspective s’impose :

1/ Le “No Code” n’est pas nouveau. En 1997, Dreamweaver proposait déjà un service wysiwyg et si la technologie a beaucoup avancé en plus de vingt ans, elle est encore dédiée à une niche particulière et est très loin de substituer le travail complet d’un professionnel dans les prochaines années ou décennies. C’est donc plutôt un problème pour, au minimum, la fin de notre carrière.

2/ Comme cité plus haut, les avancées de la technologie génèrent généralement de nouveaux jobs ou de nouvelles formes de travail. Les rôles pourront changer et être altérés mais les professionnels de la technologie seront toujours demandés. En effet, le monde du futur est un monde avec encore plus de technologie.

3/ Contrairement aux machines mécaniques comme celles de l’industrie textile, le métier du web est fortement dépendant du facteur créativité. Or, la créativité est l’essence même du génie humain. Si l’IA arrive à ce stade, une transformation structurelle de la société devra avoir lieu, ce qui dépasse largement le scope des métiers du web. (Que restera-t-il pour les humains ? D’autres solutions comme le revenu universel,... seront alors à prévoir - mais je m’égare…)

En conclusion et en résumé, parce qu'on pourrait discourir sur le sujet pendant des heures, le métier du web ne se meurt pas. Ou s'il meurt, c’est en ouvrant d’autres possibilités dans le secteur auxquels nous devrons nous adapter.

Et bonne nouvelle : le travail d’un développeur est déjà un travail d’adaptation constante et d'apprentissage permanent. On devrait pouvoir s'en sortir !


Cours Saint-Michel, 30A - 1040 Etterbeek info@mvstudio.be +32 (0)2 319 44 73


On en parle ?

Vous avez des questions ou vous souhaitez plus d'informations ? N'hésitez pas à nous contacter pour planifier une rencontre.

Facebook Twitter Linkedin

Ils nous font confiance

Ces dernières années, nous avons eu la chance de collaborer étroitement avec de nombreuses sociétés, de PMEs aux multinationales, afin de leur fournir des projets digitaux de qualité.